Nos 8 conseils pour pelleter la neige en toute sécurité (2023)

Vivre au Canada, c’est profiter d’une activité supplémentaire à la maison l’hiver, le pelletage de neige! Au même titre qu’aller à l’épicerie, faire le ménage ou préparer le souper, cette activité fait partie de notre quotidien.

On n’est souvent pas franchement ravi de devoir sortir la pelle, et pourtant, le pelletage pourrait apporter son lot de bienfaits. Des bienfaits, si tant est qu’elle soit pratiquée de manière sécuritaire!

Oui, car, on ne s’en rend pas toujours compte, mais le pelletage de neige est une activité physique! Saviez-vous que pelleter la neige pendant quinze minutes équivaut à vingt minutes de natation?

Alors, comme toute activité physique, le pelletage de neige doit être abordé avec une préparation et une bonne technique. Préparation sans laquelle le risque de se blesser est présent.

Décryptage du pelletage de neige, «à coups» de bienfaits et de bons conseils!

Les bienfaits de l’action de pelleter la neige

Cela peut surprendre, mais l’action de «pelleter» est bien considérée comme un sport. Surprendre, mais peut-être pas tant que ça finalement. Vous terminez souvent de pelleter en ayant chaud et de la sueur sur le front? C’est tout à fait normal, vous pratiquez l’équivalent d’une activité physique!

Différents facteurs doivent être pris en compte lorsqu’on parle de pelletage, comme la taille et le poids de la pelle, ou le type de neige. En effet, une neige mouillée et lourde demandera un plus gros effort qu’une neige folle et légère.

Selon ces différents facteurs, l’énergie dépensée diverge. Une chose est sûre, comme tout autre sport, le pelletage de neige présente de nombreux bienfaits.

  • Maintien de sa forme

À titre d’exemple, un pelletage de neige nécessitant un effort moyen est comparable à monter des escaliers à un rythme assez rapide (entre 7 et 8 km/h) ; tandis qu’un pelletage demandant un immense effort est comparable à courir à plus de 9 km/h.

(Video) Conseils de pelletage

Le pelletage de neige permet de garder la forme, et de travailler de nombreux muscles, et notamment les membres supérieurs, comme le dos, les épaules et les bras.

De plus, vous l’aurez remarqué, lorsque vous pelletez, votre cœur s’emballe. En effet, votre système cardiovasculaire est fortement sollicité!

À noter qu’il faut donc être à l’écoute de son corps, et ne pas trop lui en demander. Ménagez vos efforts! Par ailleurs, le pelletage est généralement déconseillé pour les personnes qui ont des problèmes cardiaques. Si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire, l’utilisation d’une souffleuse peut être pertinente.

  • Développement musculaire

Tout est une question de technique! Si vous adoptez une bonne technique de pelletage et que vous pelletez régulièrement, il va de soi qu’au même titre que la course à pied ou le ski de fond, vous allez développer votre musculature.

Si vous faites notamment l’effort de plier les jambes et de garder votre dos bien droit, cela développera vos fessiers et muscles lombaires.

De plus, si vous contractez vos abdominaux, vous renforcerez vos habilités en matière de gainage.

En effectuant correctement les mouvements, vous ressentirez les bienfaits au fil de vos séances. Ainsi, ce qui n’était au départ qu’une corvée qui vous faisait transpirer et perdre votre temps, pourrait devenir un bon outil de développement musculaire!

  • Bon pour la santé mentale

Pour ce bienfait, tout dépend certainement de la personne qui pratique le pelletage. En effet, pour la majorité des gens, pelleter est une véritable corvée dont on se passerait bien, tandis que pour certaines personnes, c’est l’occasion de prendre l’air et de faire un peu d’exercice.

Pourtant, qu’on s’en rende compte ou pas, comme toute activité physique soutenue, le pelletage permet au cerveau de sécréter des endorphines. Lorsqu’elles sont libérées par le cerveau, ces hormones produisent et augmentent la sensation de bien-être, et peuvent réduire les symptômes liés au stress ou à l’anxiété.

Alors, si vous ressentez une sensation de plaisir après avoir pelleté votre cour, cela est probablement grandement dû au sentiment du devoir accompli et que ce qui est fait n’est plus à faire… mais pas que!

Enfin, afin d’optimiser au maximum les effets et les bienfaits potentiels du pelletage de neige, réservez un créneau, afin de ne pas être pressé par le temps. Vous prendrez davantage de plaisir si vous avez le temps, que si vous le faites à la hâte avant de devoir partir au travail!

Maintenant que l’on a vu les bienfaits potentiels du pelletage de neige, attardons-nous sur les bonnes habitudes à adopter pour une activité sécuritaire! En effet, l’un ne va pas sans l’autre!

Nos 8 conseils pour un pelletage de rue ou à la maison sécuritaire

  • S’assurer que la météo soit optimale

Avant de vous munir de votre pelle et de sortir dehors, assurez-vous que les conditions météorologiques soient bonnes. Rien ne sert de sortir pelleter durant une tempête de neige ou sous une température trop négative.

(Video) Comment pelleter sans se blesser?

En revanche, si les conditions le permettent, mieux vaut déneiger régulièrement plutôt que d’attendre que la neige s’accumule, synonyme de mauvais moment à passer… Mieux vaut pelleter des petites quantités de neige au fur et à mesure qu’elle tombe!

  • S’habiller en conséquence

Le choix de la tenue est extrêmement important. Vous aurez froid lors des premières minutes dehors, et rapidement, l’énergie que demande le pelletage va vous donner chaud. Enfilez donc plusieurs couches de vêtements, afin de pouvoir en retirer si besoin!

N’oubliez pas de porter des gants et des chaussettes chaudes, afin d’éviter les engelures!

  • S’échauffer

Vos muscles s’apprêtent à être sollicités de manière intensive. C’est pourquoi leur échauffement, en douceur, est hautement recommandé. Cela permettra de les réveiller, de les chauffer et de les préparer à l’effort physique.

Réalisez des gestes similaires à ceux de l’activité que vous vous apprêtez à effectuer. Des exercices de flexion et d’extension lombaire peuvent être une option. Vous pouvez également vous étirer. S’échauffer diminuera le risque de blessures!

  • Prendre le temps

Si vous savez que vous devrez pelleter avant de partir au travail demain matin, cédulez votre matinée en fonction.

Comme le pelletage est bien souvent une corvée, on a tendance à se précipiter pour terminer le plus rapidement possible. Pourtant, pelleter sa voiture à la hâte est le meilleur moyen de se faire mal.

Prévoyez assez de temps, cela ne pourra vous être que bénéfique!

  • Le choix de la pelle

Le choix du matériel est tout aussi important! Choisissez une pelle adaptée à votre taille et votre condition réduira considérablement les risques de blessure.

La CCHST recommande une pelle légère mais solide (qui n’excède pas 1,5 kg), et un manche ergonomique (courbé), qui présente l’avantage de limiter la pression infligée à la région lombaire et au bas du dos notamment.

Enfin, il est important de s’assurer que la poignée n’est pas contraignante pour le poignet. Les recommandations vont faire une poignée en forme de D. Privilégiez une poignée en plastique et non en métal.

Si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire ou que votre condition vous permet difficilement d’effectuer un effort physique important, privilégiez un traîneau à neige, mais attention de ne pas le soulever avec de la neige!

  • Adopter une bonne technique : fléchir les jambes, pelleter en avant…

Vous avez vérifié la météo, vous vous êtes habillé en conséquence, vous avez terminé de vous échauffer : vous voilà fin prêt pour pelleter! Avez-vous pensé à faire le pelletage à deux? Ça ira plus vite, l’effort sera moins dur, et ce sera certainement plus fun!

(Video) Comment bien pelleter (version intégrale) - Techniques et conseils

Maintenant que tout est bon, reste la partie la plus complexe : la technique.

Tenez vos pieds écartés et favorisez un transfert de poids. Forcez-vous à plier les jambes, à faire des mouvements de flexion et d’extension. Maximisez dans le même temps le mouvement du bassin, ainsi que le gainage. Votre dos vous remerciera!

Ne laissez pas votre dos porter toute la charge, servez-vous de vos bras, qui doivent être à la largeur de vos épaules.

Préférez de pelleter en avant et de pousser la neige au lieu de la soulever/lever. Pour déplacer la neige, prenez une quantité raisonnable (pelletées légères), et ne levez pas la pelle trop haut. Défaites les blocs de glace pour éviter les mauvaises surprises.

Vos pieds doivent accompagner le mouvement et le corps dans la direction où vous souhaitez déposer la neige. Au contraire, évitez les mouvements de rotation et de torsion du tronc.

Enfin, assurez-vous d’avoir une respiration régulière. Ne retenez pas votre souffle pendant l’effort.

Écoutez votre corps. Si vous sentez de la fatigue ou des douleurs venir, ralentissez la cadence, faites une pause et/ou arrêtez de pelleter.

  • Faire des pauses et s’hydrater

Rien ne sert de se presser. On l’a dit, le pelletage sollicite intensément le cœur. Prenez le temps de faire des pauses environ toutes les quinze minutes d’effort pendant une à deux minutes, histoire que votre corps ne refroidisse pas, et étirez-vous.

Un moyen de savoir quand il faut s’arrêter est l’essoufflement. Si vous avez des difficultés à parler et que vous vous sentez essoufflé, faites une pause!

Hydratez-vous! Du fait de la sensation de chaleur que procure le pelletage à l’intérieur du corps, et du froid extérieur, on ressent moins la soif. Pourtant, comme pour toute autre activité sportive, il faut hydrater son corps!

  • Anticipez

La neige peut tomber alors que vous êtes en déplacement. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises, anticipez, et ayez toujours une pelle et le matériel nécessaire à portée de main!

Pourquoi faut-il pelleter en prenant des précautions?

L’action de pelleter peut paraître anodine (et elle l’est un peu), mais il convient de pratiquer cette activité en prenant des précautions et en adoptant une bonne technique.

Si on ne fait pas attention, on peut avoir vite fait de se blesser. Des jambes non fléchies, et hop, c’est le dos qui porte le poids et qui trinque! Les consultations médicales pour des douleurs aux épaules, dans la région cervicale ou douleurs lombaires liées au pelletage ne sont pas rares.

(Video) Comment bien pelleter? Techniques et conseils

Une bonne technique de pelletage couplée à de bonnes habitudes, et de bons outils permettra de mettre toutes les chances de son côté pour minimiser le risque de blessures.

De plus, on l’a dit, de par son intensité, le pelletage sollicite grandement le cœur. Et le froid n’aide pas non plus! Le travail dans le froid favorise la contraction des petites artères, ce qui augmente la pression exercée sur le cœur. Il ne faut donc pas ignorer les symptômes ou sa condition.

Les risques cardiovasculaires liés au pelletage sont réels. Les chiffres ne mentent pas : selon une étude publiée par le Canadian Medical Association Journal, 128 073 hospitalisations et 68 155 décès liés à un infarctus du myocarde ont été rapportés pour la seule province de Québec entre 1981 et 2014. Cette condition toucherait des personnes fragiles comme des personnes en bonne santé.

Si vous avez des difficultés cardiovasculaires connues, renseignez-vous auprès de votre médecin sur la pertinence ou non du pelletage.

Si vous avez des douleurs liées que vous soupçonnez d’être liées au pelletage ou que vous souhaitez simplement faire de la prévention, prenez rendez-vous avec un professionnel de la santé. Une séance d’ergothérapie peut suffire à vous donner les clés nécessaires pour une activité sécuritaire

Que faire en cas de douleurs musculaires après avoir pelleté?

Si vous ressentez des courbatures et/ou douleurs musculaires après avoir pelleté, pas de panique! C’est à priori normal, surtout si vous pratiquez peu d’activité physique.

D’ailleurs, les douleurs musculaires et articulaires concerneraient 31% de la population canadienne, selon l’Association des Chiropraticiens du Québec.

En cas de douleurs, donc, donnez du repos à votre corps. Ce repos doit être partiel et non complet, au risque de raidir vos articulations.

L’application de glace ou de chaleur est recommandée, si elle vous soulage. Veillez simplement à ne pas appliquer l’un ou l’autre directement sur la peau, afin de ne pas l’irriter ou la brûler. Entourez la poche d’une serviette.

L’auto-massage avec une balle de tennis sur le bas du dos si vous avez mal au dos peut être une autre option, comme réaliser des étirements.

Une fois que les douleurs s’estompent, vous pouvez reprendre graduellement vos activités. Quant à la reprise du pelletage de neige, effectuez-là en suivant nos conseils!

Si les douleurs subsistent, prenez rendez-vous pour une séance d’ergothérapie. Cette discipline optimisera votre guérison et vous donnera les clés d’une reprise sécuritaire.

Et voilà! Vous êtes prêt pour pelleter en toute sécurité! À vos pelles!

(Video) Conseils pour pelleter sans se blesser au dos

Videos

1. How best to shovel snow while keeping your health a priority
(WXYZ-TV Detroit | Channel 7)
2. TUTORIEL : Les BASES de la SÉCURITÉ en MONTAGNE - avec l'ESF Montgenèvre
(Objectif Alpinisme)
3. Best Tips For Shoveling Snow
(VICTORY CHIROPRACTIC)
4. Prepping 101 "TOP 10" - It's now or never - C'est maintenant ou jamais!
(Écureuil ascendant fourmi)
5. Tous dehors: un guide communautaire des activités hivernales!
(Community Foundations of Canada)
6. 6 comportements destructeurs que tu répètes
(Révolution Santé par Alex Boily)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Patricia Veum II

Last Updated: 02/19/2023

Views: 5233

Rating: 4.3 / 5 (44 voted)

Reviews: 83% of readers found this page helpful

Author information

Name: Patricia Veum II

Birthday: 1994-12-16

Address: 2064 Little Summit, Goldieton, MS 97651-0862

Phone: +6873952696715

Job: Principal Officer

Hobby: Rafting, Cabaret, Candle making, Jigsaw puzzles, Inline skating, Magic, Graffiti

Introduction: My name is Patricia Veum II, I am a vast, combative, smiling, famous, inexpensive, zealous, sparkling person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.