FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (2023)

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (1)
FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (2)

9e édition

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (3)

8e édition

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (4)

4e édition

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (5)

Francophonie

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (6)

attestations

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (7)

(1330 - 1500)

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (8)

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (9)

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (10)

FABRIQUER : Définition de FABRIQUER (11)

  • FABRIQUER, verbe trans.

FABRIQUER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne un objet matériel]

1. Faire, réaliser (un objet), une chose applicable à un usage déterminé, à partir d'une ou plusieurs matières données, par un travail manuel ou artisanal. Il raccommodait ses joujoux, lui fabriquait des pantins avec du carton (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 201).Reverrai-je sa petite silhouette de gargouille, coiffée jusqu'aux sourcils d'un de ces calots « à la mode », qu'elle fabriquait elle-même? (Colette, Vagab.,1910, p. 21).Je veux fabriquer une fleur (...). Les autres se contentent de changer la couleur. Moi, je veux en créer une (Achard, J. de la Lune,1929, p. 8).

Emploi pronom.

passif. Vous avez été élevé à mettre vos pieds dans la peau avec laquelle se fabriquent les portefeuilles où nous serrons les billets de commerce (Balzac, E. Grandet,1834, p. 106).

réfl. indir. Lesueur, avec une vieille enveloppe, se fabriqua un cornet acoustique (Romains, Copains,1913, p. 202).

Au fig. Tout cela c'étaient (...) des plaisanteries de beaux parleurs qui fabriquaient des mots et qui s'amusaient ensuite à croire que ces mots étaient des choses (Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 247).Nous fabriquerons le nom « ambipropriété » pour désigner cet ensemble (Jolley, Trait. inform.,1968, p. 16):

À notre âge, on ne fabrique plus ce vocabulaire, mots, signes, intonations, que crée, à son origine, la communion des corps et des âmes encore plastiques et adaptables, ce langage qui manquera toujours à notre routine conjugale, sclérosée.Arnoux, Algorithme,1948, p. 13.

2.

a) Domaine de l'industr.Transformer des matières premières ou semi-traitées en produits finis ou en objets manufacturés destinés à être livrés en grande quantité au commerce. Fabriquer de la porcelaine; fabriquer industriellement. (Quasi-)synon. manufacturer, produire, usiner.Les obus explosifs sont fabriqués avec des disques en acier (Alvin, Artill.,Matér., 1908, p. 209).Le lait est (...) ramassé par des laiteries industrielles qui fabriquent du beurre, du fromage, du lait en poudre (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 180).Abraham Darby (...) aurait vers 1709 employé le premier du coke dans un haut fourneau, essentiellement pour fabriquer de la fonte. Le nouveau procédé ne serait devenu vraiment industriel qu'en 1735-1740 (Hist. des techn.,1978, p. 710 [Encyclop. de la Pléiade]).

Emploi pronom. passif. Les papeteries d'Angoulême, les dernières où se fabriqueront des papiers avec du chiffon de fil (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 116).

Absol. Tout manquait, et on ne fabriquait plus (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 197).

Avec une valeur factitive. Faire exécuter un travail par quelqu'un, par des ouvriers dans une fabrique. Le beau-père (...) avait gagné près de quatre millions en trente ans à fabriquer des uniformes pour les armées du grand Empereur (Goncourt, Journal,1886, p. 603).

b) P. anal. [Le compl. désigne une pers. considérée en tant que produit]

Créer. Au commencement des commencements (...) le N'Gakoura des blancs prit ce qu'il avait de mieux sous la main et en tira les blancs. Ensuite, il ramassa leurs déchets pour en fabriquer les sales nègres (Maran, Batouala,1921, p. 69).

P. plaisant. Enfanter. Toutes ces filles, éreintées de fatigue, qui étaient encore assez bêtes, le soir, pour fabriquer des petits, de la chair à travail et à souffrance (Zola, Germinal,1885, p. 1242).Elle fabriqua ensuite, presque coup sur coup, deux enfants (Camus, Exil et Roy.,1958, p. 1630).

Former. Des professeurs dont l'enseignement consiste dans un dressage mental. Ils fabriquent des gagneurs de prix, comme des saltimbanques fabriquent des acrobates (Bourget, Crit. et doctr.,1912, p. 13).L'expérience avait pour but de « fabriquer » des champions de tennis (Gilb.1971).

3. [Le suj. désigne un organisme] Produire naturellement. Synon. générer.La moelle des os se met à fabriquer les éléments cellulaires qui achèvent la régénération du sang (Carrel, L'Homme,1935, p. 237).

Emploi pronom. réfl. Le protoplasme (...) substance capable de se fabriquer elle-même aux dépens des aliments que lui fournit le milieu extérieur (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 24).

4. Fam. [Implique un jugement défavorable sur l'activité de qqn] Synon. de faire (cf. ce mot II A 2b).On ignorait ce que le ménage pouvait fabriquer là-dedans (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 109).Dites-moi, vous, ce que vous fabriquiez sur cette route à cette heure-là? (Queneau, Pierrot,1942, p. 183).

[Dans une prop. interr., notamment pour marquer l'impatience] Qu'est-ce qu'il fabrique? Qu'est-ce qu'il fabrique? Vlà près d'dix minutes que j'attends (Courteline, Gaîtés esc.,1886, III, 1, p. 37).

Rem. La docum. atteste fabricoter, verbe trans. Faire quelque chose de difficilement identifiable. La salle de café était déserte. Presque : la patronne fabricotait quelque chose derrière la caisse (Queneau, op. cit., p. 175).

B.− P. anal. et au fig.

1. [P. oppos. à la création originale ou spontanée]

a) [Le compl. désigne une œuvre d'art, des écrits, etc.] Péj. Composer au moyen de procédés, de techniques. Fabriquer un roman, un tableau, une tragédie. La recette plaisante que de Maistre indique pour fabriquer un livre de Port-Royal rappelle la méthode que donne Pascal (...) pour confectionner une nouvelle opinion probable (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 178).

Emploi pronom. passif. Il serait facile de savoir comment la Comédie-Française se procure le petit acte ou la petite pièce de vers d'usage (...). Cela se fabrique sur mesure et doit être livré à jour fixe (Zola, Nos aut. dram.,1881, p. 34).

Absol. Il [Corneille] ne créait plus; il fabriquait (Taine, Philos, art,t. 1, 1865, p. 18).

Rem. La docum. atteste un ex. où le compl. désigne le comportement d'une pers. Leur seul souci [des écrivains mondains], c'était le personnage qu'ils se fabriquaient et la réussite de leur carrière (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 267).

b) [Le compl. désigne un discours, un événement relaté, un affect] Créer, inventer (de toutes pièces) par un travail d'imagination. Fabriquer un sentiment, un souvenir. Les évêques fabriquaient des légendes (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 325).Je ne peux pas fabriquer du bonheur avec cette heure trop belle, parce que mon amour est mort et que je lui survivrai (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 536).

Rem. La docum. atteste un ex. avec un compl. datif. C'est lui Victor qui a imaginé de vous fabriquer cette soi-disant cousine (Kock, Compagn. Truffe, 1861, p. 76).

Emploi pronom. réfl. indir. Je me forge des peines. Il en est tant de réel [sic]! Faut-il encore s'en fabriquer!!! (Napoléon Ier, Lettres Joséph.,1796, p. 26).

[Le suj. désigne un sentiment] Et l'amour, comment fabrique-t-il cette jalousie qui, en retour, lui ajoutera le désir d'enlever Odette à tout autre? Et comment, délivré de ce désir, va-t-il de nouveau fabriquer de la tendresse? (Sartre, Être et Néant,1943, p. 217).

2. [Le compl. désigne des choses destinées à tromper, à faire illusion] Créer, inventer; produire. Fabriquer un faux. Après avoir tué sa fille la prostituée, il descend jusqu'à fabriquer de fausses lettres pour la faire supposer vivante (Musset, Revue des Deux-Mondes,1833, p. 495).

3. Pop. Voler, tromper. Synon. faire, refaire.Mais il [M. de Mariolles] n'a pas beaucoup perdu, et j'ai veillé aussi à ce qu'on ne le fabriquât pas jusqu'à l'os (Toulet, Tendres mén.,1904, p. 186).J'ai vu des copains. Ils sont tous d'avis qu'on est fabriqué (...). Il y a cent rois. Dès qu'on parle de république, il en sort de tous les côtés (Giono, Bonh. fou,1957, p. 457).

Rem. La docum. atteste a) Fabriqué, ée, part. passé en emploi adj. Qui est faux, qui manque de naturel. Écriture fabriquée; papiers fabriqués; sourire fabriqué. Elle [Élisabeth] est tellement fabriquée; sa cravate, sa voix, la manière dont elle tape sa cigarette contre la table, tout est fait exprès (Beauvoir, Invitée, 1943, p. 57). Son allure [de Proust] n'était pas fabriquée, comme celle de Montesquiou, véritable automate de Vaucanson (Morand, Eau sous ponts, 1954, p. 44). Emploi subst. à valeur de neutre. Je me fous de la Bible, dit-il encore (...). Ce ton direct, agressif mais mesuré, indifférent au scandale des mots, portait sa marque. Impossible d'y séparer la part du spontané et du fabriqué (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 323). b) Fabricable, adj. La machine Callioppe (...) réglée sur des normes de construction mécanique et non plus sur des règles de grammaire, fournirait des modèles dialectiques de machines fabricables (Couffignal, Mach. penser, 1964, p. 120). c) Fabricative, adj. Méthode qui a (...) l'avantage de rejoindre les techniques fabricatives (Gds cour. pensée math., 1948, p. 395).

Prononc. et Orth. : [fabʀike], (je) fabrique [fabʀik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xiies. favricherent li peccheur « élaborer de manière à tromper, ourdir » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, Psaume 128, 3 [« fabricaverunt peccatores »]); 2. fin xiies. fabricher « faire, confectionner quelque chose à partir d'une matière première, par un travail manuel ou artisanal » (Cantique des Cantiques, éd. C. E. Pickford, 480); 3. a) 1604 fabricant subst. « personne qui fabrique des produits commerciaux » (Documents hist. inédits, III, 165 ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 693); b) 1690 fabriquer « transformer les matières premières en objets manufacturés destinés au commerce » (Fur.); 4. 1828 « faire par des procédés, par l'imitation, une œuvre qui devrait être créée, sentie » (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr., p. 157). Empr. au lat. class. fabricare « façonner, confectionner, fabriquer » (cf. forger). Fréq. abs. littér. Fabriquer 1 410. Fabriqué : 653. Fréq. rel. littér. Fabriquer : xixes. a) 1 384, b) 1 777; xxes. : a) 2 607, b) 2 288. Fabriqué : xixes. : a) 563, b) 809; xxes. : a) 1 731, b) 821. Bbg. Chautard (É). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 515, − Pauli 1921, p. 97 (s.v. fabriqué). − Sain. Lang. par. 1920, p. 215, 415.

Videos

1. Fabrication - Dustpig (Original Mix)
(Silver Mirror)
2. la fabrication d'un objet technique
(chris serra)
3. La Fabrication de l'Ennemi dans les Démocraties (et pas que) Pierre Conesa
(Terra Bellum)
4. Fabrication AF definition standard
(MBnetBelgium)
5. LA FABRICATION DU BOIS LAMELLÉ
(Bois Lamellé)
6. Fabrication Meaning : Definition of Fabrication
(English Video Dictionary)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Prof. An Powlowski

Last Updated: 01/26/2023

Views: 5582

Rating: 4.3 / 5 (44 voted)

Reviews: 83% of readers found this page helpful

Author information

Name: Prof. An Powlowski

Birthday: 1992-09-29

Address: Apt. 994 8891 Orval Hill, Brittnyburgh, AZ 41023-0398

Phone: +26417467956738

Job: District Marketing Strategist

Hobby: Embroidery, Bodybuilding, Motor sports, Amateur radio, Wood carving, Whittling, Air sports

Introduction: My name is Prof. An Powlowski, I am a charming, helpful, attractive, good, graceful, thoughtful, vast person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.