Comment raconter une histoire ? - Bien communiquer (2023)

Je me suis amusé à compter le nombre d’histoires et d’anecdotes dans le premier chapitre de comment parler en public et développer sa confiance en soi de Dale Carnegie. Devinez combien d’anecdotes il utilise en 11 pages ? 14. C’est énorme. Il y a quasiment autant d’anecdotes que d’informations pures. D.Carnégie a très bien compris l’importance de raconter une histoire pour illustrer ses propos. Et ce n’est pas un hasard si 90 ans après la publication de son livre, il est encore un best-seller dans sa catégorie. Et attention, dans cet article, je ne vais pas parler de storytelling ou de structure narrative. D. Carnégie ne s’est pas embêté à construire ses livres en suivant une structure de film hollywoodien. Je vais uniquement parler de comment raconter des histoires et des anecdotes. Bonne lecture !

«Si l’Histoire était enseignée sous forme de contes, elle ne serait jamais oubliée.» Rudyard Kipling

Le pouvoir des histoires et des anecdotes

En 2006, TED publie la vidéo de Sir Ken Robinson au sujet de l’éducation et de la créativité. 14 ans plus tard, il s’agit de la vidéo TED la plus visionnée de tous les temps avec 65 millions de vues. Mais que dit-il de si intéressant pour avoir eu un tel impact ? Comment est-il aussi convaincant ? Il doit probablement utiliser des statistiques, des chiffres clés, des arguments logiques ? Pas du tout… Il ne fait que raconter des anecdotes. C’est tout. Regardez la vidéo ICI si vous ne vous en souvenez plus.

D’ailleurs ça me fait penser que TED est davantage une plateforme de divertissement que d’information (acronyme de TED= Technology; Entertainment ; Design). Tout ça pour dire que pour être captivant, il ne suffit pas de partager des informations intéressantes. Il faut également être divertissant. Et comment devient-on divertissant ? En racontant des histoires.

Comment raconter une histoire ?

Si vous voulez raconter une bonne histoire, alors il va falloir ces trois éléments essentiels : des personnages – un conflit – une résolution

Personnage #1

La révolution française sans personnage, ce n’est plus une histoire, c’est un événement. Vous devez avoir des personnages dans votre histoire. Plus nous sommes capables de visualiser et de comprendre les personnages, plus nous prêtons attention à l’histoire. D’ailleurs, dans la plupart des romans, l’auteur commence toujours par décrire le personnage, sa vie, ses émotions…

J’ai visité récemment le zoo de Sydney qui fait un effort important pour sensibiliser ses visiteurs aux problèmes de déforestation. Au lieu de juste mettre des photos de paysages dévastés, ils ont décidé d’installer des enceintes un peu partout. Chacune de ces enceintes raconte l’histoire particulière d’un individu et de son lien avec la déforestation. Ça rend le problème beaucoup plus humain et augmente le nombre de dons. Le Zoo le sait très bien et il n’est pas le seul à en tirer profit. Toutes les OMG du monde savent qu’il est toujours plus efficace de mettre la photo d’un individu sur leur affiche de sensibilisation.

Conflit #2

Imaginez la bande-annonce suivante: un homme et une femme se rencontre. C’est le coup de foudre. Ils décident alors de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants. Fin. Est-ce que vous allez voir le film ? Évidemment que non. En revanche, si je vous dis : lieu paradisiaque avec plein de personnalités complètement folles qui se tapent dessus ? Immédiatement c’est plus attirant. C’est ce qui fait le succès des télé-réalités comme «les marseillais» ou «Les anges». Et point important : il n’y a quasiment aucune intrigue dans ces émissions. Les gens regardent uniquement parce qu’il y a des conflits en permanence. Ainsi, tout l’enjeu de ceux qui recrutent les candidats est de trouver le cocktail de personnalité le plus explosif possible. Bref, vous devez avoir un conflit qui survient dans votre anecdote ou histoire. C’est indispensable. Le conflit est parfois même plus important que l’intrigue elle-même !

Résolution #3

S’il y a un conflit, il faut une résolution. Sinon votre auditoire va être frustré. A ce niveau, c’est très similaire à la manière dont les magiciens structurent un tour de magie. En tant que magicien, je vous recommande évidemment de voir le film Le Prestige qui commence par expliquer les trois actes d’un tour de magie. Le dernier acte, «Le Prestige» est indispensable si vous voulez obtenir les applaudissements du public. Sans ce dernier, vous les laissez dans une attente insatisfaite.

(Video) Comment RACONTER UNE HISTOIRE qui va CAPTIVER vos amis

«C’est pourquoi pour chaque tour de magie il existe un troisième acte, le plus difficile. Celui que l’on nomme: le prestige.» Film Le Prestige

NB: la différence entre une histoire et une anecdote

Une anecdote est une histoire très courte. C’est le récit d’un simple détail. Si votre anecdote est vraiment courte, alors vous n’avez pas besoin des trois composantes personnage-conflit-résolution contrairement à une histoire. Exemple: lors de ma formation sur la prise de parole en public, j’explique l’importance de l’entraînement avec cette anecdote : «Winston Churchill avait l’habitude s’entraîner une heure pour chaque minute de son discours.» Ici, il n’y a pas de conflit et de résolution bien défini. Mais dans le contexte de la prise de parole, le message est clair. Voici donc les deux caractéristiques d’une anecdote :

  • Une anecdote a besoin d’un contexte précis pour être racontée alors qu’une histoire est «auto-suffisante».
  • La seule composante essentielle d’une anecdote est l’existence d’un personnage. Même s’il existe de nombreuses anecdotes sans personnage, il faut que ça reste concret et spécifique.

Comment raconter une histoire ? - Bien communiquer (1)

Augmenter son stock d’histoires et d’anecdotes

Cette partie de l’article est la plus importante. La théorie, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Vous trouverez plein d’autres articles qui pourront vous expliquer comment raconter une histoire. En revanche, l’objectif ici est de vous faire passer à l’action.

L’entraînement du storyteller

Ce n’est pas suffisant de connaître les éléments d’une histoire, il faut également pratiquer. Avez-vous remarqué que les gens très à l’aise dans l’art de raconter les histoires ont l’habitude de se répéter souvent ? Mon père est un excellent storyteller. Fait amusant: dès qu’il a une bonne anecdote, il a tendance à la répéter à tout le monde avec le même entrain. Mais c’est justement parce qu’il se répète qu’il devient très bon à raconter les histoires.

Un autre exemple est celui d’ Oussama Ammar, le fondateur de The Family. Il est devenu une référence dans le monde des startups notamment grâce à ses vidéos youtube d’excellente qualité : il est capable de parler des heures sur un sujet en restant captivant tout le long. Il y parvient notamment grâce à ses nombreuses anecdotes et histoires. Mais si vous êtes un peu fou (comme moi) et que vous regardez toutes ses vidéos, vous vous apercevrez qu’il répète très régulièrement les mêmes anecdotes. Il n’a pas besoin d’avoir un stock infini d’anecdotes. Au contraire, la répétition est indispensable. Plus vous vous répétez, mieux vous racontez vos histoires et plus vous serez bons !

Mais comment faire si nous n’avons aucune histoire à raconter ?

Utiliser la technique de Dale Carnégie pour avoir un stock d’histoire

Si vous lisez le livre de Dale Carnégie Comment parler en public ?, vous vous apercevrez qu’il mentionne vraiment souvent des anecdotes de Lincoln. Mais lorsqu’on essaye de comprendre pourquoi il parle autant de Lincoln, on découvre qu’il a écrit un autre livre moins connu qui s’appelle : Lincoln the Unknown. C’était vraiment brillant car ça lui a permis de se construire un stock d’anecdotes sur l’un des plus grands orateurs de tous les temps. Ce qui est parfait lorsqu’on souhaite écrire un livre sur la prise de parole en public par la suite. Et je pense qu’on devrait faire la même chose dans notre domaine. Si par exemple, vous êtes un passionné de foot et que vous souhaitez en parler de façon captivante, alors concentrez vos recherches sur un ou deux grands joueurs légendaires. De cette manière, vous allez trouver des anecdotes que personne ne connaît et vous serez en mesure de réutiliser ces histoires dès que le sujet du foot est abordé. Évidemment, il n’y a pas besoin d’écrire un livre mais c’est intéressant de garder une trace écrite de vos connaissances.

La solution que je vous propose pour faire de vous un conteur d’histoire

Parfois, on tombe sur des anecdotes qui nous plaisent que ça soit à travers des lectures ou des vidéos. Et malheureusement, la plupart du temps, nous oublions ces histoires et nous ne les réutilisons pas. C’est dommage car il suffirait de les noter quelque part. Et aujourd’hui, il existe des applications qui vous permettent de faire ça.

(Video) COMMENT RACONTER DES HISTOIRES COMME UN PRO ? [Storytelling]

Voici comment je fais pour construire un stock d’anecdotes :

J’utilise l’application de prise de notes Evernote avec son système «d’étiquette». Ça permet de retrouver n’importe quelle anecdotes rapidement. Dès que je lis une anecdote ou une citation qui me plaît, je l’écris immédiatement sur l’application disponible depuis n’importe quel appareil. Alors oui, ça peut prendre du temps avant de se créer une base de connaissance importante dans le domaine souhaité. Mais comme d’habitude, il faut être patient avant de devenir bon. Enfin, ne sous-estimez pas vos propres histoires. On n’y fait pas forcément attention, mais nous avons plein de choses à raconter .

5 règles pour raconter une histoire captivante

Votre histoire ne doit pas durer trop longtemps

Est-ce que je peux vous dire combien de temps doit durer une bonne histoire ? Non. Il n’y a pas de chiffre magique. Si vous êtes débutant dans l’art de raconter les histoires, dites des histoires courtes de 30 secondes. Et puis ensuite, vous ajustez en fonction des réactions de vos interlocuteurs. Si vous voyez que les gens s’endorment, raccourcissez votre histoire.

Peindre la scène

Garder à l’esprit qu’une bonne histoire est quelque chose que l’on peut facilement visualiser. C’est pour ça que c’est facile de se souvenir des histoires. Le cerveau retient mieux les images que les mots. Donc si vous pensez que votre histoire n’est pas suffisamment «visuelle», n’hésitez pas à ajouter des détails pour mieux décrire la scène.

Soyez votre premier public : l’intérêt est contagieux

Vous devez ressentir les émotions que vous essayez de véhiculer à votre auditoire. Si vous racontez une anecdote triste avec le sourire, ça va sembler bizarre. Si vous ne partagez pas votre passion, alors votre audience va percevoir un manque d’authenticité. C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire.

Surprendre son public

Si vous racontez une histoire que tout le monde connaît, alors vous perdez en intérêt. Ça semble évident, mais pourtant, lorsqu’on commence à se spécialiser dans un domaine, on se rend compte que tout le monde utilise toujours les mêmes anecdotes. Je sais que ça prend du temps de chercher des exemples et histoires différentes mais le résultat sera là. Les gens auront toujours envie de vous écouter !

Les six questions de Rudyard Kipling

Lorsque j’écris une anecdote et que j’ai un doute sur sa clarté, je me pose ces six questions: Quand, où, quoi, comment, pourquoi et qui. C’est plutôt simple comme règle et ça permet de ne rien oublier.

«J’ai toujours près de moi six fidèles amis. C’est à eux que je dois tout ce que j’ai appris. Leurs noms sont Quand, Où, Quoi, Comment, Pourquoi et Qui.» Rudyard Kipling

Conclusion sur comment raconter une histoire

Comme d’habitude, la clé pour devenir bon est de passer à l’action. Certains métiers favorisent le passage à l’action comme l’enseignement, la formation ou le coaching…Pour les autres, essayez de raconter des histoires dans vos interactions du quotidien.

(Video) Comment Raconter une Histoire Captivante

FAQs

Comment raconter une histoire à l'oral ? ›

Les élèves choisiront d'abord un petit moment à raconter (un sujet). Ensuite, ils raconteront le début, pour ensuite passer au milieu et terminer avec la fin de l'histoire (l'ébauche). Après cela, ils réviseront leur ébauche en ajoutant des détails tels que des dialogues.

Comment faire pour bien raconter une histoire ? ›

10 conseils pour raconter une histoire

Identifier et clarifier l'objectif de l'histoire. Construire une trame narrative en conséquence. Déterminer les rôles marqués et marquants. Fixer les points d'entrée et de sortie de chaque rôle dans l'histoire.

Comment raconter son histoire exemple ? ›

Premier conseil : soyez authentique. Il ne s'agit pas de raconter une histoire fictionnelle mais de raconter qui vous êtes vraiment, de mettre en récit votre parcours. Si vous racontez des histoires dans le sens “je manipule”, ça peut se retourner vite contre vous.

Comment écrire une histoire captivante ? ›

Il existe des techniques précises à appliquer dans votre livre pour le rendre prenant : tension, rythme, suspense, dynamique de l'intrigue, impact émotionnel de l'histoire sur le héros … Pour écrire un roman captivant, il faut travailler la structure globale de votre roman comme la rédaction de chaque scène.

Comment être un bon narrateur ? ›

Évitez de procéder à une simple lecture de l'histoire ou du poème. Une narration suppose l'implication du public lorsque vous racontez l'histoire. Levez les yeux et efforcez-vous d'accrocher le regard des gens qui vous écoutent.
...
Parlez clairement.
  1. Articulez correctement les sons. ...
  2. Prononcez correctement les mots.

Comment être un bon conteur ? ›

Quelles sont les qualités requises pour devenir conteur ? Un conteur professionnel possède un sens artistique développé avec une éloquence assurée. Il peut ainsi lire à voix haute ou raconter un récit en y mettant le ton et la force pour aider à la compréhension et faire voyager le public lors d'un spectacle.

Quelle phrase pour commencer une histoire ? ›

Écrivez un premier paragraphe dynamique

Le début doit donc préciser les trois dimensions du récit : quand, où, et qui. Pour captiver le lecteur, il est conseillé d'entrer directement dans le vif du sujet avec une première péripétie qui présente le contexte de l'histoire (son intrigue, ses personnages, etc;).

Pourquoi raconter des histoires est si puissant ? ›

Les sentiments que l'on éprouve reviennent facilement à la mémoire. Le contexte qui y est associé aussi. Les histoires et donc les émotions sont utiles pour que l'auditoire se souvienne du message grâce aux émotions ressenties. Quand on vous raconte une histoire, vous avez envie d'en connaître la fin.

Quel est le schéma narratif ? ›

Le schéma narratif d'un récit est le déroulement de ce récit et des actions qu'il raconte. On parle de schéma narratif pour les histoires telles que les contes ainsi que les romans. C'est une façon et un point de vue pour commenter et analyser un récit, lorsqu'on fait de l'analyse littéraire.

Comment bien commencer un texte ? ›

Commençons par le début:
  1. Si vous n'arrivez à démarrer, si vous êtes bloqués, essayez ces petites astuces: Imaginez que vous parlez à quelqu'un sur votre sujet. ...
  2. Commencez par l'essentiel, évitez les introductions inutiles.
  3. Pensez toujours aux lecteurs. ...
  4. Attirez l'attention des lecteurs dès la première phrase.

Comment débuter un récit ? ›

Il est fortement recommandé de commencer le récit par une introduction. Celle-ci va nous permettre de « planter le décor » : nous informer du lieu et de l'endroit où se passe l'action, nous présenter le personnage central, nous donner le ton général du récit. Exemple : C'était l'hiver, nous étions en 1948.

Comment faire une bonne introduction en histoire exemple ? ›

L'introduction doit obligatoirement comprendre, dans l'ordre :
  1. une définition des termes du sujet ;
  2. une délimitation spatiale et chronologique du sujet ;
  3. la formation d'une problématique à partir du sujet tel qu'on l'a défini ;
  4. annonce très claire des grandes parties du plan (d'abord, ensuite, enfin).

Comment écrire une histoire touchante ? ›

10 secrets pour écrire de meilleures histoires
  1. 1 / Écrivez en une seule séance. Écrivez le premier jet de votre histoire dans un temps aussi court que possible. ...
  2. 2 / Développez VOS personnages. ...
  3. 3 / Créez Suspense et Drame. ...
  4. 4 / Ne dites pas, montrez ! ...
  5. 5 / Écrivez de bons dialogues.
7 Oct 2015

Comment écrire une histoire vraie ? ›

Imaginez des personnages passionnants en vous inspirant de portraits de héros des temps passés.
  1. « Ambiancer » son histoire réelle dans l'époque en question.
  2. Jusqu'au moindre détail.
  3. Entre créativité et faits réels, attention aux règles de droit dans le récit.
  4. Attention aux personnes que l'on cite dans son autobiographie.
14 Aug 2019

Quel support pour raconter une histoire ? ›

Le livre reste cependant le support le plus couramment utilisé. Au fil des décennies, il a su se parer de matières différentes, avec des formats plus recherchés, des récits diversifiés.

Comment raconter les faits ? ›

Pour raconter un événement nous devons faire référence:
  1. Au contexte [les personnes impliquées, le lieu, l'espace, le moment]
  2. À l'événement lui-même [c´est l´histoire de ce qui se passe à un moment donné, descriptions détaillées, sensations, émotions, pensées,etc]

Quand le lecteur en sait plus que le personnage ? ›

Point de vue omniscient

Le lecteur en sait donc plus que les personnages. Exemple : Elle marchait dans la rue et pensait à son chien, Dagobert. Cela lui faisait mal de le voir si malade et elle espérait qu'il serait bientôt guéri.

Qu'est-ce qu'une bonne narration ? ›

Il s'agit de dire ce qui se passe ; ce que l'on voit est la description, et ce que l'on entend sont les dialogues. La narration peut se faire selon plusieurs points de vue : La focalisation interne : le lecteur découvre la scène comme s'il la vivait à la place du personnage : "Tom reposa son café.

Quelle est la meilleure conteuse ? ›

Comparatif : quelles sont les meilleures boîtes à histoires pour les enfants ?
  • La Fabrique à Histoires de Lunii – Nature & Découvertes – 64,95 €
  • Enceinte Merlin – Fnac – 79,99 €
  • La Conteuse merveilleuse chez Nature & Découverte – 79,90 €
  • La Conteuse d'histoires Faba – EN SOLDES – 30,19€ au lieu de 59,90 €
17 Sept 2022

Quel est le féminin de conteur ? ›

conteur, conteuse

1. Personne qui conte, qui a l'habitude de conter ; narrateur.

Comment écrire son histoire ? ›

Écrire son histoire de vie, c'est chercher à construire narrativement le sens de sa vie, c'est structurer en un ensemble cohérent le récit des événements, passés et présents, par des similitudes ou des oppositions, des regroupements, des hiérarchisations… Car écrire, c'est tisser des liens et du sens.

Quel temps pour écrire une histoire ? ›

La plupart des récits ont comme temps de narration le passé simple (seulement à l'écrit) ou le passé composé (écrit et oral) ; le passé antérieur, variante du passé simple, peut notamment apparaître dans des subordonnées temporelles. Certains récits ont comme temps de narration le présent.

Comment raconter une histoire qui fait peur ? ›

10 idées pour écrire une histoire d'horreur
  1. Planter le contexte et imaginer un récit effrayant. ...
  2. Inventer un personnage principal : le bourreau. ...
  3. Faire une description d'une victime idéale. ...
  4. Ajouter la pression du temps qui passe. ...
  5. Comment écrire une histoire d'horreur en s'inspirant de mythes et légendes.
23 Oct 2019

Pourquoi et comment se raconter ? ›

Pour essayer de mieux se connaître ; ● Pour partager ses sentiments et échapper à la solitude ; ● Pour apporter un témoignage ; ● Pour lutter contre l'oubli, raviver les souvenirs ; ● Pour dénoncer des injustices.

Quel est l'intérêt d'un récit écrit à la première personne ? ›

Un avantage de l'usage de la première personne est qu'en permettant au personnage d'exprimer ses sentiments, ses pensées et ses expériences, le lecteur est également mis à même de s'introduire dans la vie du narrateur qui se dévoile à lui.

Pourquoi raconter sa vie aux autres ? ›

La transmission peut simplement passer par le partage de connaissances et de savoirs entre deux individus : raconter sa vie à son entourage est donc essentiel. Cela vous permet de faire vivre votre personne, de créer ou de se remémorer des souvenirs avec vos interlocuteurs, de renforcer vos relations…

Qu'est-ce qui fait une bonne histoire ? ›

Toutes les histoires devraient avoir des personnages fascinants et mémorables, comme des personnes avec des défauts, des personnages avec des traits uniques, et des personnages avec des objectifs et des motivations intéressantes. Ce qui rend ces personnages captivants, c'est qu'ils ressemblent à des gens ordinaires.

Quelle sont les 3 type de narrateur ? ›

Dans la littérature, on retrouve le plus souvent trois types de narrateurs : la narration à la première personne; la narration à la troisième personne alignée sur un seul personnage; et. la narration omnisciente.

Comment écrire un texte sans faute ? ›

Le B.a.-ba de l'écriture sans fautes : se relire, se re-relire et se faire relire ! Partez du principe que votre texte comporte nécessairement des fautes et des coquilles. Commencez donc par utiliser un logiciel de correction orthotypographique. À l'agence, nous utilisons Antidote.

Comment poser le sujet ? ›

  1. Débuter par une phrase d'accroche. Amener adroitement le sujet dans une première phrase d'accroche.
  2. Définir les termes essentiels.
  3. Exposer la problématique. Énoncer le problème soulevé par le sujet sous forme de question directe ou indirecte.
  4. Annoncer le plan. ...
  5. Introduction et Conclusion sont liées.

Comment lier les idées ? ›

Pour ajouter une idée à une autre

D'abord, et d'abord, tout d'abord... ensuite, par ailleurs. De plus, en outre.

Quelles sont les 3 étapes du récit ? ›

La plupart des récits obéissent à une structure type qui comprend : une situation initiale, un événement perturbateur, des péripéties et une situation finale.

Comment écrire une petite histoire ? ›

Esquisser une histoire courte en sept étapes
  1. Définissez un problème. ...
  2. Créez le personnage qui a ce problème. ...
  3. Décrivez pourquoi le problème est important pour le personnage. ...
  4. Illustrez un Obstacle qui l'empêche de résoudre le problème. ...
  5. Raconter une à trois tentatives pour résoudre le problème. ...
  6. Créer un tournant critique.
9 Jul 2018

Quelles sont les méthodes de l'Histoire ? ›

Toute connaissance historique étant indirecte, l'histoire est essentiellement une science de raisonnement. Sa méthode est une méthode indirecte, par raisonnement. C'est une méthode évidemment inférieure, une méthode d'expédient ; on l'évite tant qu'on peut employer la méthode normale, l'observation directe.

Comment conclure une introduction ? ›

Une bonne conclusion se doit de récapituler ce qui a été dit et surtout dégagé durant tout le développement. Il faut y donner des réponses claires et synthétiques au problème posé : elle doit ainsi absolument répondre à la problématique posée dans l'introduction.

Comment faire une bonne conclusion ? ›

Une conclusion comprend généralement : un retour sur la problématique énoncée en introduction ; une analyse des résultats mentionnés dans le développement et une réponse à la problématique en fonction de ceux-ci ; une perspective d'ouverture sur le sujet.

Comment écrire un texte pour convaincre ? ›

Bonne lecture!
  1. 1 Connaissez votre public cible pour capter et retenir son attention. ...
  2. 2 Donnez des arguments et des exemples pertinents. ...
  3. 3 Structurez votre texte pour rendre la lecture plus agréable. ...
  4. 4 Inspirez confiance en présentant des sources crédibles. ...
  5. 5 Construisez des phrases courtes avec des mots simples.
6 Jun 2019

Comment écrire une histoire fictive ? ›

Se laisser inspirer pour inventer son histoire

La première clef pour écrire une histoire fictive, c'est incontestablement de se laisser inspirer. On dit bien « se laisser » inspirer. C'est-à-dire, laisser l'histoire venir à soi.

Comment écrire pour se libérer ? ›

quand le simple fait d'écrire libère intensément. Il ne s'agit pas d'écrire un roman, mais de coucher sur le papier ce qui se trame dans le cerveau. L'écriture est aussi une façon d'aller à la rencontre de soi. Seul ou en groupe, c'est un moyen de dire et d'accepter ce que l'on ne s'avoue pas.

Pourquoi il est important d'écrire sur soi ? ›

Ecrire sur soi, c'est quoi ? C'est prendre le temps de s'isoler avec soi-même et de laisser émerger ce qui vient. Armé d'une feuille et d'un crayon, c'est reformuler ce que nous avons vécu, senti, avant de le coucher sur le papier. C'est une manière de le digérer.

Qu'est-ce que la trame d'une histoire ? ›

Ce qui constitue le fond sur lequel se détachent des événements marquants : La trame d'un récit.

Comment faire une bonne introduction en Histoire exemple ? ›

L'introduction doit obligatoirement comprendre, dans l'ordre :
  1. une définition des termes du sujet ;
  2. une délimitation spatiale et chronologique du sujet ;
  3. la formation d'une problématique à partir du sujet tel qu'on l'a défini ;
  4. annonce très claire des grandes parties du plan (d'abord, ensuite, enfin).

Comment préparer l'oral de l'histoire des arts ? ›

Construire un exposé cohérent et clair, qui respecte le temps imparti. Répondre judicieusement aux questions posées et argumenter. Le jour de l'oral, le candidat pourra s'aider de notes écrites mais devra être capable de s'en détacher (ne pas « lire » sa feuille, mais simplement s'y reporter de temps en temps).

Quel mot pour commencer l'introduction ? ›

Banque d'expressions d'enchaînement
INTRODUCTION
D'abordEnsuiteEnfin
LIAISON, TRANSITION
Bref D'ailleurs Donc D'un autre côtéEnsuite En somme En outreOr Par ailleurs Puis
EXPLICATION
15 more rows
31 Jan 2009

Quelles sont les phrases pour commencer une introduction ? ›

Exprimez votre idée principale clairement.

Votre phrase d'introduction sera la première phrase de votre paragraphe. Par conséquent, elle doit préciser clairement et brièvement l'idée que vous traiterez. Elle doit comprendre un thème et une opinion ou une idée principale.

Comment avoir une bonne note à l'oral de français ? ›

Bien réviser l'oral
  1. 1) Faites des fiches. ...
  2. 2) Travaillez en binôme ou en groupe. ...
  3. 3) Entraînez-vous à l'oral. ...
  4. 4) Ne vous y prenez pas au dernier moment ! ...
  5. 5) Ne faites pas d'impasse ! ...
  6. 6) La veille de l'oral, faites une pause. ...
  7. 7) Pensez au petit déjeuner. ...
  8. 8) Soyez ponctuel.
28 May 2021

Pourquoi choisir le rouge et le noir au bac ? ›

De fait, "Le Rouge et le Noir "n'est pas juste une histoire d'amour. C'est une sorte de chronique de l'actualité", poursuit l'enseignante. Dans ce "recueil de références, de pensées et d'analyses", "Stendhal se plonge vraiment dans son époque avec toutes les composantes politiques".

Comment défendre une œuvre ? ›

Il faut expliquer à l'examinateur, de façon personnelle et argumentée, pourquoi avoir choisi l'œuvre en question. Il faut expliquer ici ce que vous avez aimé dans l'œuvre, et pourquoi. Mais vous pouvez aussi dire ce que vous avez moins aimé, toujours en expliquant pourquoi.

Comment expliquer l'histoire ? ›

L'histoire est « connaissance et récit des événements du passé, des faits relatifs à l'évolution de l'humanité (d'un groupe social, d'une activité humaine), qui sont dignes ou jugés dignes de mémoire ; les événements, les faits ainsi relatés ». Cette définition du Petit Robert (2007) semble parfaite.

Quel temps on utilise pour raconter une histoire ? ›

De manière générale, la narration se fait après que les évènements aient eu lieu. Le temps de la narration est donc le passé. C'est ce qu'on appelle la narration ultérieure. Le passé simple et l'imparfait vont abonder dans les textes où l'histoire est racontée à l'aide d'une narration ultérieure.

Comment mettre en relation deux œuvres ? ›

Dites ce que vous avez ressenti, aimé ou pas aimé dans l'oeuvre en le justifiant par un vocabulaire précis du registre des émotions et des sentiments et en vous appuyant sur des exemples précis. Exemple : les couleurs, sons, formes, rythmes, récit, phrases, style, scène ou moments particuliers, lumière, contrastes...

Comment bien structurer son grand oral ? ›

Fiches méthode du Grand oral
  1. Dresser un état des lieux. ...
  2. Construire son projet d'orientation p. ...
  3. Faire le lien entre le projet et le programme. ...
  4. Trouver son sujet et bien le délimiter p. ...
  5. Choisir ses questions. ...
  6. S'organiser au cours de l'année p. ...
  7. Structurer le déroulé de la présentation. ...
  8. Enrichir ses connaissances p.

Quelles questions jury oral brevet ? ›

- Quelles connaissances ai-je mobilisées dans les différentes matières qui participent au projet ? - Ai-je travaillé seul(e) ou en groupe ? - Quelles activités ai-je réalisées ? - Quels ont été les outils utilisés ? - Que m'a apporté ce sujet ? - Quels ont été mes points forts et mes points faibles ?

Videos

1. 😎 STORYTELLING : comment raconter une BONNE histoire selon Seth Godin [Episode 2]
(Oser Parler En Public)
2. Devenez un meilleur orateur : imitez les autres ! | Pascal Haumont | TEDxInstitutMinesTélécom
(TEDx Talks)
3. Comment raconter une HISTOIRE et CAPTIVER son audience
(Alexandre Dobrojevic)
4. 3 Techniques Pour Un Storytelling Réussi | LiveMentor
(LiveMentor)
5. Comment Bien Raconter une Histoire ? - Thierry WATELET
(Vivovojo)
6. 🗣 STORYTELLING : comment raconter une histoire selon Seth Godin [Episode 1]
(Oser Parler En Public)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Fr. Dewey Fisher

Last Updated: 09/20/2022

Views: 6431

Rating: 4.1 / 5 (62 voted)

Reviews: 85% of readers found this page helpful

Author information

Name: Fr. Dewey Fisher

Birthday: 1993-03-26

Address: 917 Hyun Views, Rogahnmouth, KY 91013-8827

Phone: +5938540192553

Job: Administration Developer

Hobby: Embroidery, Horseback riding, Juggling, Urban exploration, Skiing, Cycling, Handball

Introduction: My name is Fr. Dewey Fisher, I am a powerful, open, faithful, combative, spotless, faithful, fair person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.